Aurélie Ingrand, sophrologue, relaxologue et thérapeute en relation d'aide | Comment dire je t’aime!
 

Comment dire je t’aime!

Comment dire je t’aime!

Un couple c’est deux personnes qui semblent créer une unité.  Bien entendu, cette unité se base sur des points communs, des projets, une vision… mais c’est avant tout 2 personnes bien différentes qui souhaitent partager. Et parfois, cela n’est pas suffisamment anticipé  et des incompréhensions importantes s’installent qui peuvent endommager la relation jusqu’à la détruire complètement.

Une de ces incompréhensions courantes est la manière de montrer que l’on tient à l’autre. En effet, on peut distinguer 5 manières différentes de montrer à l’autre qu’on l’aime :

  • Les mots doux  L’amour passe alors par la parole : cela peut être des compliments sur le physique, le courage ou toutes les bonnes raisons qui font qu’on aime l’autre, des je t’aime ou des petits (ou grands) mots d’amour et d’affection
  • Les cadeaux L’amour passe par des présents, que ce soient de petites attentions ou gros cadeaux
  • Le temps : L’amour est montré à travers une volonté de passer du temps qualitatif avec l’autre.
  • Le physique : l’amour passe alors par le toucher : les câlins, les contacts physiques, les caresses…
  • Les services rendus : l’amour passe par ce que l’on peut réaliser pour l’autre : faire le ménage, réparer la voiture…

Dans ces 5 manières, nous en utilisons principalement une ou deux. Et parfois, les autres moyens sont complètement dénués de sens pour nous. Le problème c’est que naturellement, nous avons tendance à penser que ce qui est logique et spontané pour nous, l’est forcement pour les autres et en particulier l’être qui partage nos vies ! De fait, si par exemple pour nous l’amour passe principalement par des cadeaux, on va avoir tendance à montrer ses sentiments en offrant des choses et surtout on va évaluer l’amour de l’autre par la quantité/qualité des cadeaux que l’on va recevoir. Et là, cela peut se transformer en douche froide…En effet, de son côté, l’être aimé peut, lui, avoir intégré que l’amour passe plutôt  par les mots doux : il va nous répéter qu’il nous aime, que nous sommes belle et intelligente… mais cela ne sera peut être pas apprécié ou entendu à sa juste valeur  vu que de notre côté, nous attendons des cadeaux. Cela ne fait pas de nous des personnes mieux ou moins bien mais juste des personnes avec des perceptions différentes et cela peut vraiment nous empêcher de nous comprendre.

Ainsi, pour éviter ce genre de malentendu, la première étape serait d’accepter que l’autre est différent. Mais cela n’est pas forcément facile. En fonction de notre histoire et de notre personnalité, c’est une notion plus ou moins tolérable. Elle peut le devenir d’autant moins que la personne en question est proche voire très proche. Et pourtant, c’est encore plus nécessaire pour mieux  admettre au quotidien des comportements qui ne nous plaisent pas, pour ne pas mal interpréter des actes ou des paroles, pour comprendre que la plupart du temps , exactement comme nous, l’autre nous fait passer les messages de ce dont il a besoin et ne nous donne pas forcément ce dont, nous, nous avons besoin…

L’étape suivante est d’identifier ce dont nous avons besoin pour nous sentir aimés et ce dont l’autre a besoin : quels sont vos messages de l’amour préférés et quels sont les siens ? Une fois que cela est identifié, l’objectif est de réussir à  répondre aux besoins de l’autre mais aussi de faire comprendre quels sont les nôtres pour qu’il puisse y répondre à son tour.

Bien entendu, cela ne se fait pas forcément naturellement et simplement : cela nécessite des efforts et une période un peu chahutée peut perturber cette adaptation consciente. Ainsi, il faut savoir pardonner à l’autre de ne pas toujours savoir répondre à nos attentes et comprendre ses messages de l’amour pour atténuer une potentielle déception de ne pas recevoir les nôtres. A l’inverse, il est important aussi d’être tolérant avec soi-même et d’accepter de nous même ce que nous pouvons accepter de l’autre à savoir que nous ne pouvons pas toujours être décentrés de nous pour nous adapter à l’autre.

Ce concept est bien sur vrai dans tous les types de relations : amicale, familiale, professionnelle… .

A chacune de ces étapes, des freins ou des difficultés peuvent se présenter : reconnaitre  et accepter la différence, comprendre et communiquer ses propres besoins, identifier ceux de l’autre et savoir y répondre, pardonner les maladresses inévitables : les siennes et celles de l’autre…si vous avez besoin d’être accompagné, n’hésitez pas à me contacter ou à prendre rendez vous ici !

Voici en petit bonus un lien vers une vidéo très drôle sur le couple d’une amie thérapeute : cliquez ici